Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2017

Fillon 2017 : J-4 C'est à vous de jouer !

les republicains.png

1.jpg

« Mes chers amis, avec vous je ne cours pas pour le pouvoir, mais pour le pouvoir de redresser la France. Le pouvoir d'aller conquérir le plein emploi, le pouvoir de faire de notre pays le pays où tous les succès sont possibles, le pays de toutes les audaces, de toutes les chances, le pays fraternel qui ne laisse tomber personne. Mais pour ça mes amis, il faut un cap. J'en ai un ! Il faut un projet. J'en ai un ! Plus précis et plus puissant que tous les autres. Il faut une équipe rassemblant les talents et les compétences, je l'ai ! Et puis une majorité parlementaire cohérente, je l'ai !

Nous, les Français, nous avons toujours été au rendez-vous de l'Histoire. Le monde nous connait par la puissance de notre esprit, par la grandeur de nos réalisations. Nous avons triomphé des guerres, des défaites, des occupations. Nous sommes toujours là, debout, et parmi les 5 premières nations du monde depuis plus de 1 000 ans.

Et l'on voudrait nous faire croire que notre place est au bord du chemin, à regarder mélancoliquement les réussites des autres ?

Jamais ! Jamais ! » 

François Fillon

2.jpg

3.jpg

Je partage sur Facebook

je partage sur twitter

4.jpg

François Fillon a donné aujourd'hui une interview exclusive au Parisien à 4 jours du premier tour. Nous vous invitions à la partager !

➡️ L'une des motivations qui m'animent, c'est le remords. Celui d'une génération qui n'a pas eu le courage d'aller au bout d'une logique de réforme et qui s'est contentée d'améliorer les choses à la marge.

➡️ La clé de notre redressement, c'est la lutte contre le chômage. Je pense que passer de 10 % de chômage à 4 ou 5 %, ce qui est un quasi-plein-emploi, est possible en cinq ou six ans. C'est long. Donc, je propose de baisser immédiatement les cotisations sociales payées par les salariés ce qui fait augmenter le salaire direct.

➡️ Je souhaite que l'on combatte, avec les musulmans eux-mêmes, la montée de cet intégrisme. Je propose simplement l'instauration d'un dialogue entre l'Etat et la religion musulmane. Comme il y en eut un autrefois entre l'Etat et la religion catholique. Il faut que les musulmans acceptent les mêmes règles que les autres religions.

➡️ J'ai bien vu dans le passé que le désir d'être réélu conduit à ne pas prendre les décisions courageuses dont on a besoin. C'est pour cela que je ne suis candidat que pour un mandat

5.jpg

je lis l'interview

je partage sur Facebook

je partage sur twitter

6.jpg

Très cordialement,

Les Républicains

Les commentaires sont fermés.